Quelques définitions

Notre pratique: Éducation Populaire Politique

« Un type d’éducation visant l’émancipation des classes laborieuses par des pédagogies critiques, leurs participations à la vie publique et à la transformation de l’ordre social »

MORVAN Alexia, Pour un éducation populaire politique ,  extrait de l’introduction générale de thèse p.6

Notre objet : l’Autonomie

Comment définir notre conception de l’autonomie en quelques lignes, tâche difficile. Voici un humble essai qui ne se revendique pas exhaustif ! Merci à NORE qu’on a allègrement pompé.

« Étymologiquement, Autonomie est composé de « auto »(soi-même, en grecque);et « nomos » (loi) c’est-à-dire créer ses propres lois ou s’autogouverner.

L’autonomie nécessite donc une indépendance politique par rapport aux autres groupes sociaux.

Elle suppose, en interne, une organisation horizontale, permettant une égalité réelle dans les processus de prise de décisions, entre les différents groupes et individus qui la composent.

Une société autonome possède  des outils collectifs (assemblée), des mécanismes (rotation), des structures (fédération), et des institutions qui garantissent l´égalité de tous. Elle ne peut exister sans des individus autonomes.

Pour qu’émerge cette volonté, une conscience collective d´être un groupe oppressé est nécessaire. Il s’engage dans un processus d´émancipation cherchant le dépassement du système dominant (l’État, le Capital, l’État-Capital).

Ce processus entraîne la transformation du quotidien qui s’articule entre le développement de son autonomie interne et une lutte contre le système oppresseur.

Cette transformation passe par :

         La recherche de l´autosuffisance matériel, sans exploitation.

         La construction d’un espace social adéquat où la mettre en place.

         La capacité à générer une connaissance critique de la pensée dominante

         Une articulation continu entre l´individu et le collectif. »

Notre outillage : Vidéo et Recherche-Action

Transformer une situation insatisfaisante en action modifiant la réalité.

Une Recherche Action repose sur deux idées centrales.

  • Les chercheurs sont les personnes touchées par la problématique traitée.
  • La recherche amène à l’action et l’engagement.

A partir de l’analyse de leur vécu, les acteurs de la recherche développent des d’actions solutionnant la problématique qui les touche.

Dans notre cas, ce deuxième aspect est souvent lié à la discrétion du groupe en question. Par définition, ils sont autonomes et nous ne sommes pas présents assez longtemps pour participer aux suites possibles.

La vidéo est un outil d’enquête ainsi qu’un support de restitution. Elle contribue à générer et à diffuser du savoir propre au groupe.

A partir de cela, et toujours inspiré d’Alexia Morvan, nos V.R.A sont des espaces temps suivant le processus suivant :

  • Dire le monde tel qu’il est et identifier les lieux du conflit
  • Dire le monde tel qu’on voudrait qu’il soit et caractériser l’émancipation recherchée
  • Exercer une volonté collective pour affronter dominations et oppressions vécues. Choisir par quelles stratégies d’émancipation passer du monde tel qu’il est au monde tel qu’on voudrait qu’il soit !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s